Poésies futiles

Poésies futiles

Le carnaval des vers libres

par Alice Mei Lan

« Dis-moi petite fleur, crois-tu qu’un cœur brisé peut un jour se réparer ? »

Avec ce recueil « Poésies futiles », Alice Mei Lan nous amène à la découverte de poésies légères, mais aussi subtiles. Elle suggère des sensations, des impressions, des émotions en alliant les sons, les rythmes et les harmonies. Elle offre des poésies vitales, qu’elle met au service d’autrui. Des poésies utiles qui témoignent de l’amour, de l’amitié, du vivant, mais aussi de la nature, plus particulièrement des fleurs et des animaux. Ces poésies présentent un défilé de vers toujours libres. Lire les poésies futiles d’Alice, c’est à coup sûr être surpris et découvrir l’inattendu.

Des vers libres qui cavalent, déguisés, et qui coiffent les mots, tout penauds, au poteau de la poésie.

Présentation de l’éditeur : Le carnaval des mots, des vers libres ou libérés, mais aussi celui des hommes, des fleurs et des animaux est joliment dépeint par Alice Mei Lan. Les poésies d’Alice sont à la fois futiles et subtiles traduisant de façon chaleureuse les préoccupations de la poétesse autour de thèmes récurrents (poésie, amour, amitié, faune, flore, etc.). Dans ce nouveau recueil, les poésies sont sonores. Elles défilent, elles se lisent, mais surtout elles s’écoutent et s’entendent.

L’auteur : Alice Mei Lan est érudite en psychologie de l’environnement. Ses travaux poétiques portant sur les actions de l’humain sur l’environnement et leurs conséquences sur la santé mentale. Alice est aussi une spécialiste de la faune, de la flore et des milieux naturels, ainsi que de la Chine traditionnelle. Née en Chine, elle a longtemps vécu en France où elle a étudié (entre autres la géographie et l’écologie, les lettres classiques et modernes, mais également la philosophie et la psychologie) avant de repartir vivre définitivement en Chine, près de la vallée des éléphants sauvages, dans le Xishuangbanna. Alice continue d’écrire des poésies, des nouvelles et des romans. Elle apprend à dessiner des arbres et elle continue à raconter des histoires à ses amis dans le monde entier.

Les commentaires sont clos.