Les gilets jaunes

Les gilets jaunes

par Alice Mei Lan & Tugdual (illustrateur)

« Il plantera des pensées jaunes qu’il habillera d’un gilet. »

Avec ce recueil sur les gilets jaunes, Alice Mei Lan et le dessinateur Tugdual, nous surprennent en nous offrant des poésies sociales engagées et fulgurantes, brillamment illustrées. Elle met son art poétique au service des éternels oubliés de la République, ceux de la France d’en-bas qui se font appeler « gilets jaunes ». Elle leur donne une existence humaine, sociale, idéologique, lyrique et moderne qui ne se réduit pas à un épanchement de la subjectivité. Elle les écoute et chemine à leurs côtés. Puis, elle écrit. Elle témoigne du décalage entre l’ultra richesse et le déclassement social. Elle met des mots sur des maux. Lire les poésies sociales d’Alice, c’est espérer et avancer la tête haute.

Il dessine des gilets jaunes, elle les met en poésies.

Présentation de l’éditeur : « Les gilets jaunes » est un recueil de poésies sociales écrit par Alice Mei Lan et illustré par l’artiste peintre Tugdual. Les poésies d’Alice sont d’une vérité, d’une profondeur exigeante, d’une force intérieure et d’une liberté poétique, dont seuls les autodidactes font preuve. Les dessins ou caricatures de Tugdual accompagnent cette veine poétique et sociale surprenante, voire déroutante. Une rencontre de deux expressions, avides l’une de l’autre, le dessin et la poésie, au sein d’un même espace, le recueil. La poétesse y saisit l’âme changeante des gilets jaunes qui l’entourent et le dessinateur fixe en quelques traits véloces et cursifs la physionomie de ceux-ci ou de ceux qui les oppriment.

L’auteur : Alice Mei Lan est érudite en psychologie de l’environnement. Ses travaux poétiques portant sur les actions de l’humain sur l’environnement et leurs conséquences sur la santé mentale. Alice est aussi une spécialiste de la faune, de la flore et des milieux naturels, ainsi que de la Chine traditionnelle. Née en Chine, elle a longtemps vécu en France où elle a étudié (entre autres la géographie et l’écologie, les lettres classiques et modernes, mais également la philosophie et la psychologie) avant de repartir vivre définitivement en Chine, près de la vallée des éléphants sauvages, dans le Xishuangbanna. Alice continue d’écrire des poésies, des nouvelles et des romans. Elle apprend à dessiner des arbres et elle continue à raconter des histoires à ses amis dans le monde entier.

L’illustrateur : Tugdual est un artiste inspiré par de grands peintres très différents (Émile Bernard, Eugène Boudin, Jean Eugène Buland) dont certains sont issus de sa Bretagne natale (Mathurin Méheut, Paul Sérusier et Maxime Maufrat). Ils sont venus régulièrement peindre à Pont-Aven. Mais aussi par les enluminures des moines celtes chrétiens et notamment par celles du livre de Kells (enluminures sur parchemin, Irlande, fin du VIIIe siècle ou début du IXe siècle). Il offre au public un large choix pictural (ses œuvres aux palettes variées, aux personnages déjantés et oniriques) passant au gré de sa fantaisie du style figuratif à l’abstrait. De quoi satisfaire les visiteurs. Émotions garanties !

Les commentaires sont clos.