Danse avec la vie 2

Danse avec la vie 2

par Alice Mei Lan

« Tant qu’il y aura de la vie, je danserai avec la vie… »

Avec ce second recueil de « Danse avec la vie », Alice Mei Lan nous offre une nouvelle œuvre poétique qui ne cesse de nous faire découvrir la vie qui s’écoule, encore, et qui se déroule comme une bobine de laine avec ses joies et ses rêveries. Une vie comme un livre qui s’ouvre et qui reste ouvert sur des moments intérieurs ou extérieurs lents ou plus rythmés. La danse est toujours poétique. La vie n’en fait jamais trop, elle danse pour mille ans et donne le tempo. Elle chuchote et relate. Elle vous lâche et vous attrape. Comme c’est attrayant et émouvant de danser avec la vie par beau temps. Lire les poésies d’Alice et rentrer dans la danse avec elle. Quelle valse pour l’ouverture de ce bal littéraire !

Danser avec la vie par beau temps et surtout par mauvais temps. Tiens, ils dansent devant ma fenêtre. Ils dansent avec la lune. Ils dansent avec les roses et les papillons et même autour des ronds-points…

Présentation de l’éditeur : La vie est toujours une danse. Elle peut être une danse joyeuse ou macabre, cela n’a pas d’importance, du moment que la vie danse. Ce second opus de « Danse avec la vie » est, encore et toujours, une danse silencieuse et musicale. Silencieuse, parce qu’elle privilégie des moments intérieurs de la vie doux, légers, au ralenti. Musicale, parce qu’elle se laisse porter par des mouvements extérieurs de la vie plus rythmés, plus saccadés, plus dynamiques. La danse devient poétique à partir du moment où elle raconte la vie. C’est ce récit poétique de danse(s) avec la vie que nous offre à nouveau Alice Mei Lan, avec cette suite, avant qu’une nouvelle page ne s’ouvre, sur un autre projet de poésies.

L’auteur : Alice Mei Lan est érudite en psychologie de l’environnement. Ses travaux poétiques portant sur les actions de l’humain sur l’environnement et leurs conséquences sur la santé mentale. Alice est aussi une spécialiste de la faune, de la flore et des milieux naturels, ainsi que de la Chine traditionnelle. Née en Chine, elle a longtemps vécu en France où elle a étudié (entre autres la géographie et l’écologie, les lettres classiques et modernes, mais également la philosophie et la psychologie) avant de repartir vivre définitivement en Chine, près de la vallée des éléphants sauvages, dans le Xishuangbanna. Alice continue d’écrire des poésies, des nouvelles et des romans. Elle apprend à dessiner des arbres et elle continue à raconter des histoires à ses amis dans le monde entier.

Les commentaires sont clos.